Madame la Préfète place la totalité du département en situation de crise vis-à-vis de la sécheresse, renforçant ainsi les mesures de restriction au niveau maximal.

L’épisode caniculaire de fin juin a eu des répercussions importantes sur les débits des cours d’eau du département.

Déjà affectés par l’absence de reconstitution des réserves durant l’hiver (eau souterraine, zones humides), les cours d’eau « se sont littéralement vidés sous l’effet des fortes chaleurs » selon l’agence française pour la biodiversité assurant le suivi des 7 stations d’alerte du réseau départemental. La situation est contrastée mais également très préoccupante du côté des eaux souterraines.

Le placement du département en situation de crise est maintenu jusqu'au 31 octobre prochain au moins. Tous les prélèvements en rivières ou étangs sont interdits, ainsi que l'arrosage des jardins, des pelouses, les lavages de véhicules hors stations spécialisées, le lavage des trottoirs, le remplissage des piscines. Les dérogations à ces interdictions ne sont accordées qu'à des professionnels, dans des cas strictement limités.

Consulter ici le communiqué de presse.

 


Agenda des manifestations

Légende : Cinema Manifestation